La sacem : connaissez-vous son fonctionnement ?


Imaginez la France soumise à un scrutin inspiré par celui de la sacem...
16 voix pour certains, une pour le peuple...


En janvier 2010, fut déposé à la sacem le sketch intitulé "44 472 733 inscrits".


44 472 733 inscrits

Aux élections présidentielles d’avril et mai 2007, nos listes électorales comptaient 44 472 733 inscrits.
Chacun avait, naturellement, une voix. Nous sommes presque dans l’obligation d’ajouter naturellement, pour signaler cette égalité un ou une inscrit, une voix.

Nul ne doute que, la France recelant de nombreux chanteurs engagés, des auteurs compositeurs interprètes louangés pour leur grandeur d’âme et leur sens civique, nos Renaud, Souchon, Cabrel, Bruel, Carla Bruni et les autres n’hésiteraient pas à mettre leur vie en jeu pour oser chanter, défier le pouvoir, si un jour la loi électorale venait à changer. Même si elle changeait au Chili, il devrait se trouver en France des chanteurs assez courageux pour hurler leur indéfectible soutien à la démocratie.

Imaginez que sur plus de 44 millions d’électrices et électeurs, un million cinq cent mille, les 3 % les plus riches, aient droit à 16 voix par votes. Quant aux 43 millions insuffisamment fortunés, ils auraient, quand même, droit à leur petite voix par membre de cette grande communauté.
Qui plus est, dans cette élection nouvelle formule de notre président de la République, les un million cinq cent mille membres de l’oligarchie, les 3 % pourvus de 16 voix par nez, recevraient les bulletins de vote chez eux, avec la possibilité de voter par correspondance.
Quant aux citoyens de seconde zone, ils devraient d’abord, par tout moyen à leur convenance, s’informer de la date de l’élection et se rendre à Neuilly, par tout moyen à leur convenance, et là y déposer un bulletin dans l’urne. A voté !

Vous me direz, il y aurait une révolte des 43 millions d’électeurs qui se mobiliseraient car leurs voix cumulées dépassent, malgré tout, 16 fois un million cinq cent mille, donc ils peuvent prendre le pouvoir, rétablir ou établir la démocratie. Pas fous, les oligarques : pour être candidat à la présidence de la république, il faudrait être membre de l’oligarchie.

Nos chanteurs en perdraient la voix, devant une pareille confiscation de la démocratie ?

Pourtant, nous ne les entendons jamais, nos chanteurs millionnaires, dénoncer le fonctionnement de la sacem où une oligarchie d’environ 3% des membres, a ainsi confisqué le pouvoir lors de l’élection de son Conseil d’Administration qui définit la politique de la maison, qui se fait naturellement au mieux des intérêts des 120 000 membres, nous n’en doutons pas ! Comme toutes les dictatures l’ont affirmé, les oligarchies sont éclairées. Et tout déviant prétendant le contraire doit être rééduqué !
Dans "Le magazine des sociétaires Sacem mai-août 2012" je souris en lisant une grande publicité :

« Certaines élections ne font pas autant
de bruit que les autres.
Elles n’en sont pas moins importantes...

L’assemblée générale annuelle de la Sacem a lieu le mardi 19 juin 2012 à 14 h 30
au siège de la Sacem, 225 avenue Charles-de-Gaulle, à Neuilly-sur-Seine. »



Réaction publique possible

sacem oligarchie
Naturellement repris dans : La sacem ? une oligarchie ! informations sur ce livre.

Publié quelques jours avant l'Assemblée générale de Juin 2015

Présentation indépendante et historique de la sacem. Demande de démission du Président du Conseil d'Administration et d’adaptation démocratique des statuts


Le contact

Accueil candidat